Crédit Agricole


Réunion | Thème Développement économique 
Le 17/06/19

Crédit Agricole de la Réunion : 70 ans de modernité 

Le 14 décembre 1949, soit il y a presque soixante-dix ans, la Banque verte ouvrait la voie au début d’une belle aventure à La Réunion. Son modèle coopératif est un moteur essentiel au développement de l’île. Bernadette Le Bihan Ardon, ancienne administratrice du Crédit Agricole de la Réunion, se remémore la modernisation de la Caisse.

CR-reunion-agence-Saint-Gilles
L'agence de Saint-Gilles était autrefois un restaurant réputé de la côte ouest "Chez Monica" fréquenté par tous les anciens dirigeants du Crédit Agricole de La Réunion. En médaillon, Bernadette Le Bihan Ardon.

Depuis 1949, année de sa création, la Caisse régionale du Crédit Agricole de La Réunion accompagne le développement de l’île. Acteur principal de la modernisation de l’agriculture insulaire, le Crédit Agricole a également contribué à améliorer l’habitat rural et urbain, et a soutenu les grands projets d’infrastructure.

Alors que plusieurs actions et animations sont prévues pour fêter ses 70 ans comme la création d’un livre, d’un film retraçant l’histoire de la Caisse régionale, le Crédit Agricole de la Réunion garde l’âme d’un pionnier et impulse une dynamique économique dans l’île. En fin d’année dernière, il a accueilli 17 start-up au Village by CA La Réunion, et par conséquent 54 emplois dans les domaines du digital, des énergies renouvelables ou encore de la robotique ont été créés.

S’engager avec le Crédit Agricole

Bernadette Le Bihan Ardon a croisé la route du Crédit Agricole comme cliente au début des années 1970. A l’époque, après deux décennies d’activités soutenues, la Caisse gère un quart des dépôts de La Réunion et devient la première banque de l’île avec 42 993 sociétaires et 200 salariés.

Très investie dans la vie associative, celle qui exerce alors le métier de professeure d’histoire-géographie s’intéresse de près au monde agricole. « Curieuse, j’ai voulu savoir comment fonctionnait une banque coopérative comme le Crédit Agricole. J’ai dit au président de la Caisse locale de Saint-Denis que j’aimerais être administratrice. » Elle le devient en 2002.

Une transformation pour le bénéfice de tous

Cette militante dans l’âme fait alors souffler un vent de nouveauté, en œuvrant notamment pour la parité au sein du conseil d’administration de la Caisse locale et pour une meilleure insertion des administrateurs dans la vie de la banque et de ses salariés. Huit ans après, elle intègre le conseil de la Caisse régionale. Atteinte par la limite d’âge, Bernadette a rendu son mandat d’administratrice. « Je reste très active auprès d’une association de protection de l’environnement. Et je suis libre d’aller demander des sous au Crédit Agricole pour soutenir notre action ! »