Crédit Agricole


Normandie | Thème Animation du territoire 
Le 21/06/19

Des collégiens ouvrent leur boîte pour créer des tee-shirts 

Neuf élèves du collège Nelson-Mandela, à Hérouville-Saint-Clair, ont créé leur mini-entreprise pour vendre des tee-shirts personnalisés, dans le cadre du dispositif Entreprendre pour apprendre. Un projet pour lequel ils ont reçu le soutien du Crédit Agricole Normandie, partenaire de l’association depuis dix ans.

Nelsonentreprise
La Nelson Entreprise a été créée cette année par des collégiens dans le cadre d’Entreprendre pour apprendre, avec le soutien du Crédit Agricole de Normandie.

Nelson Entreprise : c’est le nom que les jeunes entrepreneurs ont choisi de donner à la mini-entreprise qu’ils ont créée en septembre pour vendre des tee-shirts personnalisés durant l’année scolaire. Initié par deux enseignants dans le cadre du réseau Entreprendre pour apprendre (EPA) Normandie, le projet est porté par neuf élèves de 4e et 3e sur la base du volontariat. 

Une entreprise grandeur réelle

Dès le début de l’aventure, ils ont été accompagnés par le directeur de l’agence du Crédit Agricole d’Hérouville-Saint-Clair, Florian Ernie. « Il s’est entretenu avec les élèves individuellement, afin de les aider à se répartir les différents postes : comptabilité, commercial, communication-marketing, production (transferts, repassage, emballage), etc. », indique Jérôme Motet, professeur de mathématiques encadrant la mini-entreprise. Un rôle qu’ils ont pu mettre en pratique grâce notamment à la commande de 40 tee-shirts à l’effigie du Printemps des diversités pour leur mairie. 

La force du collectif

Les entrepreneurs en herbe ont fait preuve d’entraide pour relever le défi. « Ils devaient être dans les temps pour la remise officielle des tee-shirts, d’autant que la presse était présente ! », confie le professeur. Soulagés d’avoir honoré leur commande, les élèves sont aujourd’hui fiers de voir leurs tee-shirts portés.

Fiers aussi d’avoir présenté leur structure aux membres du jury du championnat régional des mini-entreprises EPA, à la foire de Rouen et lors de la finale organisée au stade Michel-d’Ornano à Caen. « Ils se sentent plus à l’aise à l’oral, le collectif leur a donné confiance en eux », souligne Jérôme Motet. À la clôture de leur mini-entreprise fin juin, les collégiens s’engagent à reverser 20 % de leurs recettes à l’Unicef